Ma Terre Née Bio

12 avril 2013

Asperger, les autistes ignorés

m-autisme-zoom-sur-syndrome-d-asperger

 

Un lien interessant dans Le Monde :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/26/les-autistes-ignores_1810443_3224.html

 

Qu’est-ce que le syndrome d’Asperger ? Et comment se traduit-il ?

Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme, catégorisé dans les troubles envahissants du développement (TED). Probablement d’origine génétique, il se caractérise par des anomalies structurelles du cerveau principalement au niveau de l’hémisphère droit, sans déficience intellectuelle ni maladie mentale associée.

Les patients atteints du syndrome d’Asperger sont confrontés à des difficultés majeures de compréhension de l’abstrait et de l’intuitif. Lorsque vous discutez avec une personne, vous détectez rapidement et de manière spontanée son état d’esprit ou son humeur grâce à toute une batterie de codes que vous connaissez et décryptez naturellement: expressions du visage, intonations de voix, gestuelle,… Les personnes Asperger, elles, ne connaissent pas et surtout ne saisissent pas les codes de communication qui régissent notre société. Ils ne comprennent ni les non-dits ni l’implicite dans les relations sociales. A titre d’exemple, un Asperger que vous invitez à aller boire un verre vous répondra probablement : « non merci, je n’ai pas soif ».

Les Asperger sont des personnes très droites, directes, intègres et franches. Ils ne passent pas par quatre chemins lorsqu’ils ont quelque chose à vous dire et peuvent parfois paraître pédants ou insultants. C’est pourquoi les interactions avec les autres leur sont parfois difficiles. En revanche, un Asperger est tout à fait capable d’apprendre ces codes comme on apprendrait une nouvelle langue. Il suffira de les lui expliquer.

Une autre caractéristique des personnes « Asperger » est leur extrême difficulté à s’adapter aux changements, aux situations nouvelles. Ils ne supportent pas les imprévus qui sont chez eux source d’angoisse.

Souvent passionnés par un ou plusieurs sujets très particuliers (pouvant parfois être déroutants parce que très précis dans leur domaine : les nombres premiers, le nom des rues, les automobiles d’une année précise,…), les Asperger développent de grandes capacités dans ce qui les intéresse. Ils sont très impliqués et vont au fond des choses par souci de perfection, ce qui les pousse parfois à l’obsession.

Paradoxalement, ils présentent souvent une très faible estime d’eux-mêmes et détestent toute forme de compétition. Ils ne jugent jamais les autres mais supportent mal leur propre échec. De nature très honnête et persévérants dans ce qu’ils entreprennent, ils ne présentent pas forcément une intelligence supérieure. Toutefois, leur mémoire est souvent exceptionnelle et ils excellent dans ce qui les passionne.

 

Comment interagir, communiquer, intégrer une personne « Asperger » ?

Compte tenu de la faible estime qu’ils ont d’eux-mêmes, il est extrêmement important pour vous, proche ou aidant, de valoriser ces personnes « Asperger ». Souvent fragilisés par le regard des autres, ils sont décontenancés par ces gens qu’ils ne comprennent pas et qui ne les comprennent pas non plus voire même qui profitent ou se moquent d’eux parce qu’ils les trouvent « bizarres ». Par conséquent, les patients atteints d’Asperger ont tendance à devenir la « tête de turc » de l’école ou de leur entreprise et finissent parfois par déclarer une dépression.

Alors prenez bien soin d’eux, rassurez-les en permanence et valorisez leurs points forts ! Pour cela, leur apprendre les codes de conventions sociales est essentiel. S’ils sont insultants ou réagissent de manière inappropriée face à une situation donnée, prévenez-les, expliquez leur pourquoi et comment ils auraient dû se comporter. C’est par imitation qu’ils apprendront ces codes.

Ne faites pas de sous-entendus, donnez toujours des consignes explicites et détaillées. Evitez toute phrase abstraite du genre : « Tu donnes ta langue au chat ?» ou « vas-y lance-toi ». Ils ne comprendraient absolument pas ce que vous voulez dire : les Asperger prennent tout au premier degré. Il n’y a pas de ton ou de demi-mesure. Soyez excessivement clairs dans vos explications et pesez le choix de vos mots.

Structurez leur environnement : un emploi du temps précis au point même d’être minuté ou encore une place précise définie pour chaque objet est extrêmement rassurant pour un Asperger. Attention aux changements de programme ! S’il ne maîtrise pas son environnement, un Asperger va paniquer, perdre pied et devenir hyper anxieux.

En milieu scolaire ou professionnel, l’accompagnement par un auxiliaire de vie scolaire ou un tuteur s’avère extrêmement bénéfique. Cette personne sera son référent et devra lui donner les instructions et les règles à respecter, aussi simples qu’elles puissent paraître.

Une fois tous ces conseils appliqués, la communication sera beaucoup plus simple et les progrès d’autant plus francs. Pour l’anecdote, sachez que certaines célébrités comme Albert Einstein, Bill Gates ou encore George Lucas font partie des personnes diagnostiquées Asperger. Il est donc tout à fait possible pour ces personnes de s’intégrer dans la société et d’avoir une vie « normale ».

 

SOURCE : PATIENTWORLD http://www.entrepatients.net/fr/sante/dossiers/715716-autisme-autisme-zoom-sur-syndrome-d%E2%80%99asperger

Posté par AsGarDameLuthien à 10:31 - Autisme - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire